Quelle attitude adopter face à une personne paranoïaque ?

Les personnes atteintes de paranoïa développent des réactions différentes en fonction de leur personnalité.

Alors qu’un individu paranoïaque peut manifester son mécontentement par une agressivité hors pair, un autre peut demeurer calme et sans réaction.

Quelle pourrait être l’attitude à tenir devant chacune de ces personnes ?

Quelle attitude adopter face à une personne paranoïaque

Que faire lorsqu’on est face à une personne paranoïaque ?

Lisons !

Le paranoïaque violent

Un individu paranoïaque violent est à la fois mégalomane et égocentrique.

Il se surestime et est très orgueilleux.

Il terrifie son entourage, rabaisse, déstabilise et mise sur l’inattendu pour obtenir le respect des autres.

Toutes ses paroles alternent pleine confiance aux autres et crises de méfiance, de suspicion et d’accusation.

Face à une telle personne, gardez toujours votre sang-froid, car il aura tendance à vous provoquer verbalement.

Contournez toujours le problème et ne réagissez jamais afin que le raisonnement paranoïaque ne puisse être alimenté.

S’il le faut, ne répondez à ses questions que par oui ou par non.

Chaque fois qu’il prend la parole, ne tentez pas de justifier.

Mieux, gardez le silence et opinez de temps en temps en hochant la tête.

Par ailleurs, ne commettez pas surtout l’erreur de rentrer dans un conflit d’ordre légal avec un paranoïaque violent, car ce sont des personnes très procédurières.

Ne le contredisez pas non plus.

Le paranoïaque sensible

Le paranoïaque sensible n’est a priori pas dangereux.

Contrairement au paranoïaque violent, vous n’avez par conséquent pas à vous méfier de la verve tranchante de cette personne.

Soyez compréhensible avec elle et écoutez religieusement tout ce qu’elle vous dira.

S’il vous vient à l’esprit de la contredire, faites-le en adoptant une attitude de délicatesse.

Vous pourrez par exemple utiliser l’expression « ce n’est pas pour te contredire, mais… « .

Soyez toujours sincère, car quoiqu’on dise, ce type de personne arrive à détecter très rapidement les artifices.

En restant calme, attentif et authentique, vous le rassurerez.

Chaque fois que le paranoïaque sensible vous fait des remarques, ne les prenez jamais à titre personnel.

Puisqu’il est très susceptible, il se peut qu’il ne soit pas en train de parler de vous uniquement, mais de tout son entourage.

En cas de crise de sa part, n’envoyez pas de piques, de phrases à double sens et les pointes d’humour.

Il en fera une tout autre interprétation.

Le paranoïaque avec des délires psychotiques

L’individu qui est atteint de délires psychotiques nourrit son imagination d’accusations.

Il aime particulièrement les scénarios menaçants et justifie les représailles et les protections.

Il est si intelligent que dans ses prises de parole, il est capable d’amener d’autres personnes à se rallier à ses dires à cause de la logique et de la fermeté qui y sont présentes.

La meilleure attitude que vous pourrez avoir envers cette personne est de la conduire à l’hôpital.

Prenez rendez-vous avec un centre de prise en charge.

Vous avez le choix entre leur demander de venir chercher votre proche ou leur proposer de le faire vous-même, même si cela constitue un risque.

Pour y arriver, tentez d’amadouer ce dernier sans lui annoncer que vous l’amenez à l’hôpital.

Une fois qu’il sera avec vous dans le véhicule, écoutez-le et n’essayez pas de prendre la parole sauf s’il se plaint.

Une fois dans le centre, donnez l’impression d’aller chercher quelqu’un à l’intérieur et prévenez les personnes qui ont à charge de s’occuper de lui.

Elles viendront le chercher afin que vous soyez en sécurité.

Lorsque le parent est atteint de paranoïa

La paranoïa peut avoir des conséquences sur les enfants.

En effet, les parents atteints d’une telle maladie deviennent nuisibles à leur progéniture.

En fonction de leur personnalité, ils auront tendance à les corriger régulièrement, à ne plus leur parler ou à les battre.

Si vous vous retrouvez dans le même environnement avec ces personnes, rendez service aux enfants en les éloignant de leurs parents.

Prévenez les services compétents afin qu’ils soient pris en charge.

L’essentiel étant dit, vous savez désormais quelle attitude adopter en face d’une personne atteinte de paranoïa.

Vous pouvez lire plus d’infos sur aqpamm.ca.